mercredi 16 octobre 2013

[2] Premières semaines dans la Boucle du Mouhoun (la région)


 


A la base, je ne pensais pas du tout présenter ce blog sous ce format, qui ressemble un peu trop à un « journal » à mon goût… Mais les problèmes de connexion m’empêchent de créer des articles à thème.

En ce qui concerne les photos pour le moment je n’arrive pas à les charger, donc ça attendra.
(NDLR: suite à un accès rapide à un cybercafé  Bobo j'en ai ajouté quelques unes) 
 
Si vous le souhaitez, vous pouvez toujours aller sur le blog de David (en lien dans la barre latérale droite), sur lequel il y a des photos de Nouna, du collège, des élèves, de la « villa » (mais c’est  peut-être pas exactement la même parce qu’il y a deux maisons dans la même enceinte ici), et sur celui de Patrice, qui a configuré son blog avant de venir au BF de façon à pouvoir poster quelques photos.
Pardon s’il y a des problèmes de mise en page, je ne peux pas vérifier mes publications.

L’article est long (quelle surprise…) N’hésitez pas, pour les plus courageux qui voudront le lire en entier, à le faire en plusieurs fois ! Il y a des choses intéressantes à la fin, aussi ;)


Pour les éventuels non croyants qui me lisent : j’espère ne pas trop vous ennuyer, car je parle beaucoup de Dieu, de foi et de religion ^^   Mais Il fait tant partie de ma vie et Il me rend tellement heureuse que je ne peux pas ne pas parler de Lui !


N’hésitez surtout pas à donner de vos nouvelles ou à réagir à mes propos !
(plutôt par message sur gmail, donc)

Au contraire, ça me fera plaisir d’être un peu avec vous malgré la distance !!!
Et vos avis, qui m’intéressent !, nourriront ma réflexion ! (Et la vôtre, peut-être ;D)
Merci à ceux/celles qui ont déjà commencé =) (et aux sms avec les nouvelles familiales, quel plaisir !)

***

Bonne lecture et bon voyage!



Dimanche 6 octobre 2013
Test du palu, messe anticipée du dimanche, Mémoires d’une flaque d’eau et « buffet » à la communauté des Frères

Test du palu

Samedi, Patrice a été malade. Il avait les symptômes du palu, qui sont aussi ceux de la dingue (et il y a une épidémie de dingue dans le coin d’après le consulat). En milieu d’aprèm on a donc fait un test du palu « maison », avec le matériel fourni par les Autorités Maternelles   (merci maman !). Même à trois on a mis DES PLOMBES à comprendre comment faire le test (mais ça c’est la seringue ou la pipette ? Et comment elle marche ? Où est cette fichue aiguille ? Et pourquoi quand j’appuie l’aiguille sort pas ? Allez Patrice, faut te faire saigner !). Finalement, c’était négatif. Au moins, pour la prochaine fois on saura comment ça fonctionne !

                                                           
Messe anticipée du dimanche

Samedi soir, avec Colette, on est allées à la messe anticipée du dimanche, en français, dans la cathédrale, pendant que Patrice reprenait des forces. C’est une grande cathédrale construite entièrement dans une matière genre béton ou parpaing (désolée, mon cruel manque de culture sur l’architecture et les bâtiments m’empêche d’être plus précise que ça…). Le truc vraiment cool c’est qu’elle est très aérée. La messe était chouette, avec une chorale dynamique, un chef de chœur tout sérieux et au visage sympathique =). Bon, j’avoue que j’ai pratiquement rien écouté des textes ou de l’homélie (oups), j’étais trop absorbée dans ma découverte des lieux et des gens… Mais le peu que j’ai pu capter était pas mal du tout ^^  

Les femmes portaient vraiment des robes magnifiques, très colorées ! Une jeune fille m’a donné hyper chaud : elle portait un pull ! Il faisait au moins 25° !! Benoît (notre cher formateur DCC  du super groupe « Afrique de l’Ouest » - spéciale dédicace aux guerriers masqués ohé ohé !) nous avait prévenus : les chants au Burkina sont entonnés avec des voix aux sonoritésparticulières ! Les textes aussi, remarque ^^ Ce n’est pas seulement l’accent, mais aussi vraiment la voix : son timbre, son intonation, ses fluctuations. Sans vouloir être dans la critique du tout, le seul adjectif que je trouve qui pourrait le mieux décrire l’effet est « nasillard ».  Mais c’est entonné avec tant de dynamisme et de ferveur, accompagné par deux percussions, qu’on finit par prendre nous aussi le rythme de balancement de la chorale (qui est debout) et apprécier largement ! Dans un moment de silence au sein de la cathédrale, on a entendu l’appel à la prière du muezzin. Avec Colette on s’est regardées et on a pensé la même chose : « Waaaaw, on est tous en train de prier en même temps ! Trop beau ! » =)

Mémoires d’une flaque d’eau

Durant la nuit, il y a eu un orage, qui a commencé par un immense (mais vraiment IMMENSE) coup de vent. Puis il a pluuuu toute la nuit. C’est vraiment marrant, parce que le lendemain il y avait des grosses flaques dehors (c’est pas goudronné, la rue, ici, faut pas rêver !).  C’est pas le fait qu’il y ait des flaques qui est marrant, hein. C’est que, la terre d’ici étant un peu rouge, la route (en terre, donc) étant abîmée avec plein de trous, avec les flaques d’eau j’ai complètement retrouvé Madagascar !! Vraiment, même dans certaines odeurs en passant à côté des flaques ! Et pas n’importe quel endroit de Mada : Antsirabe, et plus particulièrement la rue où nous vivions jusqu’en 2004 !

La flaque d’eau sur la route de terre à Nouna = ma madeleine de Proust. ERF !

« Buffet » à la communauté 

A midi, on avait été invités par Frère Jean-Luc à se joindre à la communauté pour le repas (pour fêter, avec du retard, la Saint Jérôme puisque un des frères s’appelle Jérôme). Nous avons donc été au fond du CCL, dans le bâtiment où vivent les frères. Ils sont quatre : Jean-Luc, Jérôme, Etienne et Paul. Nous avons partagé un délicieux repas, servi sous forme de « buffet » pour reprendre les termes de Jean-Luc (les plats étaient disposés sur la table haute  et nous allions nous servir pour manger assis dans les canapés autour de la table basse, en gros ^^ TROP MIGNON).  Nous avons également partagé beaucoup de rires ! Et Frère Etienne tenait à immortaliser ces moments en nous mitraillant avec son appareil photo =p C’était un repas super sympa !  =) =) Par ailleurs, nous sommes conviés à partager le repas des frères tous les vendredis soirs, c’est trop géniaaaaal ! =)



Mardi 8 octobre 2013
« Laissez les enfants venir à moi ! » (Luc 18.16)

« Laissez les enfants venir à moi »

Plusieurs enfants de l’école primaire passent nous voir, que ce soit pour nous saluer, prendre un verre d’eau, nous montrer leurs devoirs, demander quelque chose ou passer du temps avec nous  =) Il me semble qu’ils avaient pris l’habitude de passer souvent voir Guillaume, qui était là en VSI avec la DCC comme prof de Maths l’année dernière.

Aujourd’hui nous avons eu la visite de Marius, Abraham et Gildas. Ils m’ont montré tous leurs cahiers (le cours de science sur l’air de Gildas, qui est en CM1,  me semble bien compliqué ! Ils voient déjà l’atmosphère et son taux de diazote à cet âge-là ??) et on est allés voir le trou au fond du jardin (Guillaume si tu me lis c’est celui dans lequel tu menaçais de les jeter pour les embêter =p ), apparemment y aurait un manguier qui pousse dedans (je suis tellement une bille en plantes, arbres et autres trucs d’agros (toûkhons Agros !) que je ne peux pas vous affirmer la véracité de ces propos, je vais faire confiance aux petits ^^). Ils sont trop mignons !



[NDLR : suite à une petite engueulade de la part de leur maîtresse qui les a surpris chez nous, les enfants n’osent plus venir. Il est précisé dans le règlement intérieur de leur école qu’ils doivent rentrer directement chez eux après les cours, car sinon ils finissent par trainer jusqu’à tard dans la rue et leurs parents s’inquiètent, ce qui est normal…]



Mercredi 9 octobre 2013
Flashmob locale, le problème de la craie (suite), petite surprise entre chien et loup et De la beauté d’une nuit étoilée

Flashmob locale

L’autre soir (17h), je sors de cours, j’avance vers le portail, et puis je me rends compte qu’autour de moi TOUT LE MONDE s’est arrêté. Arrêté de bouger, de parler : aucun mouvement, totale immobilisation ! Flashmob ? :p En fait, c’était la descente du drapeau… C’était marrant, un peu « hors temps ».

Le problème de la craie (suite)

Aujourd’hui j’ai eu les 2ndeA (littéraires) pour la première fois. C’est difficile avec eux parce que le programme n’est pas assez précis pour que je sache ce que je dois leur faire apprendre exactement et dans quelles limites (on dirait qu’ils ont pris le programme des scientifiques et qu’ils ont juste enlevé toute la géométrie ^^), je vais être obligé de me farcir sérieusement des annales du bac littéraire… Erf.

Enfin, toujours est-il que j’ai bien ri (intérieurement) : au moment où je prends l’éponge (l’éponge, c’est un bien grand mot pour ce bout de matelas en mousse, mais c’est ce à quoi ça sert ^^) pour effacer mon premier tableau, je vois un élève au fond de la classe se lever et se précipiter vers le tableau, il prend la deuxième éponge et commence à m’aider à effacer. Je savais qu’il y avait des élèves attitrés pour l’éponge mais je ne pensais pas qu’ils le faisaient en plein cours haha ! Je trouve ça marrant d’imaginer ce gamin, au fond de la classe, en train de guetter le moment où il va devoir se lever pour effacer… Faudra que je leur dise que je peux le faire toute seule (parce que là ils ont insisté, parfois en me prenant presque l’éponge des mains xD).

D’ailleurs en parlant de ça j’ai trouvé une solution au problème de la craie et du taux d’humidification de l’éponge : une éponge un peu humide mais pas mouillée ça permet d’effacer pas mal sans que le tableau soit trempé et dégueu après !

« Il en faut peu pour être heureux »,
chantait un ours célèbre qui avait bien raison ! (1)


Petite surprise entre chien et loup

Ce soir, j’ai eu envie (hé ben oui, ça arrive !) d’aller prier. Je suis sortie pour aller à la cathédrale, qui est à 200 mètres (pour être dans un environnement plus propice que ma chambre où il fait vraiment chaud).  Bêtement, j’avais imaginé que je serais seule. J’arrive devant la cathédrale et, surprise !, il y avait plein de monde autour. Je repère un gros groupe de gens, debout, à l’extérieur, de l’autre côté de la route (toujours en terre, si vous avez suivi) par rapport à la cathédrale. Et ça et là, disséminées, quelques personnes arrêtées, debout aussi. Nouvelle Flashmob ? :p En fait, c’était une célébration… Je l’ai compris en voyant les gens faire des signes de croix.

Une sœur malgache, Justine, est arrivée et m’a fait signe de la suivre. On s’est installées parmi la foule. J’ai un peu honte mais je ne sais plus comment on fait les chapelets, et c’est ça que les gens étaient en train de faire ensemble: plein de Je Vous Salue Marie, quelques Notre Père, et, accessoirement, Justine à ma droite et l’homme à ma gauche qui tenaient leurs chapelets et faisaient glisser les grains au fur et à mesure… 

Il y avait une alternance entre le français et le dioula dans les prières et les chants, entre chien et loup sous la lumière encore rosée d’un soleil couchant supplanté par une demi-lune lumineuse, accompagnée de la petite Vénus, dont l’éclat n’avait rien à envier à celui de notre satellite naturel. C’était beau. Et, encore une fois, l’appel du muezzin qui vient se mêler à notre propre prière. Quelle joie, de se sentir membres d’un même Corps (ceux qui aiment et prient Dieu, et se savent aimés de Lui) que ne séparent ni la couleur de peau, ni les origines, ni la langue, ni les conditions de vie, ni même – on peut le dire ! – la religion !! Envie de prier en solo et me voilà embarquée dans cette prière commune avec les chrétiens – et, en pensée, les musulmans -  du village: le Grand Monsieur Là-Haut nous réserve bien des surprises !

A la fin de la célébration nous saluons un certain nombre de personnes. Et comme j’étais à côté de Sœur Justine et que je porte une croix (celle de ma confirmation, pour ceux qui la connaissent, la très belle, en pierres, fabriquée à Antsirabe), ça n’a pas loupé : j’ai eu droit, adressés à moi-même personnellement oui oui, aux « Bonsoir ma Sœur ! » C’était marrant !


De la beauté d’une nuit étoilée

Ici, évidemment, l’éclairage public n’existe pas. Pour moi qui raffole de la nuit, c’est génial ! Il fait chaud mais doux, un silence s’installe (enfin, un silence tout relatif étant donnée la présence d’un maquis/boite de nuit, le Panama, juste derrière chez nous :p Mais jusqu’ici la musique a été assez agréable, je trouve // ils ont même passé « Me and you » de Bracket  ;D ), on entend le bruissement du vent et le chant des grillons. Et on lève les yeux vers le ciel. Quelle beauté !! Dans ce noir bleuté les étoiles brillent de mille feux !

Vous voyez quand Simba regarde le ciel en compagnie de Timon et Pumba (2) (et qu’ils ont une discussion sur les étoiles : bulles de gaz ou anciens rois ^^) ? La voie lactée au-dessus d’eux est sublime. Et ben ici : la même !

En voyant cette beauté d’un ciel pur, aspirant (et inspirant !), je me rends compte à quel point cela m’avait manqué. (Il devait pas y avoir une loi en France qui interdirait l’éclairage dans les magasins la nuit ? C’était une bonne idée ça ! :p)

« Quand je regarde autour de moi, je vois tes œuvres […] Comment ne pas te louer ? »
(Bout de paroles de notre chant d’envoi en mission le 19 juillet à La Joliverie (44),  fin de notre stage de préparation au départ avec la DCC)

Apparemment, on aura droit à une éclipse lunaire vendredi 18 octobre !
Avec le ciel magnifique ici et l’absence totale de pollution lumineuse, ça promet d’être un moment magiiique si il n’y a pas de nuage ! =D


Lundi 14 octobre 2013
Tabaski, Eclairage (de compréhension) sur la petite surprise du 9 octobre & Le désespoir des fractions


Tabaski

Demain, le 15, est un jour férié. Alors, pour ceux qui suivent, non ce n’est pas en l’honneur de Sainte Thérèse, même si ça tombe le même jour (le repas chez les sœurs malgaches, remember ?) ! Demain c’est férié parce que c’est Tabaski.

Tabaski, c’est le nom par lequel on appelle en Afrique de l’Ouest la très grande fête musulmane, l'Aïd al-Adha (ou Aīd al-Kabīr), qui commémore la soumission d'Ibrahim (Abraham) à Dieu. Et comme au Burkina il y a plusieurs religions, on partage les jours fériés dans l’année =)

Je pense fort à tous mes amis musulmans, et en particulier à Sonia, qui m’a fait partager – par nos discussions -  le Ramadan  cet été, et aux membres de Coexister Grenoble !
En Union de Prières (UDP) !


Eclairage sur la petite surprise du 9 octobre

Aujourd’hui, j’ai appris ce qu’était la célébration à laquelle j’ai assisté avec surprise le 9 octobre (cf. précédemment) : un rosaire. Tout bêtement ! Je suis vraiment passée pour la grande ignorante que je suis… En fait, je discutais avec un collègue à la sortie des cours, et il m’a demandé si j’allais au rosaire ce soir. « Au QUOI ? » - «Mais, vous n’êtes pas catholique ?? » Oups.

[En parlant du rosaire, le 9 octobre j’avais trouvé belles certaines prières qui ont été prononcées et que je ne connaissais pas du tout, alors je les mets à la toute fin de l’article pour ceux que ça peut intéresser]

Le désespoir des fractions

De toute façon je n’ai pas pu y aller, au rosaire. J’arrive à la villa, et là je vois un enfant assis dans un siège sur la terrasse. Je reconnais une de mes élèves de 5ème. Après des salutations et un verre d’eau, je lui demande si elle a besoin de quelque chose (Notez que les 5ème ont devoir sur table mercredi, dans deux jours). Réponse : « Je n’ai jamais rien compris aux fractions », avec un regard dé-se-spé-ré. Vous voyez le Chat potté dans Shrek (3) ? Ben même genre ! Obligée de fondre ! Alors j’ai pris mon cahier, elle a pris le sien, et on a attaqué les fractions. Et demain (c’est férié car Tabaski, voir article précédent) elle passe me voir à 9h à la villa pour me montrer les exos qu’elle aura faits chez elle afin que je les corrige… J’aiiiiiiiime mes élèves. <3




* Contact *

Si vous souhaitez me contacter, le plus simple est probablement par mail sur mon adresse perso (prenom.nom@gmail.com, sans accent ni tréma, vous avez mon prénom et mon nom quelque part sur le blog, dans l’onglet « bienvenue les zamis » je crois, ou quelque chose comme ça), par sms, ou même par courrier mais là les délais et la fiabilité sont incertains.

Je vais peut-être quand même me mettre à la newsletter à un moment, en complément, parce qu’un blog ça reste public ^^ (si vous souhaitez recevoir l’éventuelle newsletter merci de me le dire par mail, mais je ne vous promets pas encore d’en rédiger une ^^)




Des bisous de Nouna, et à une prochaine pour la suite !
Avec toute mon amitié et ma prière !



Prières entendues lors du rosaire

Pourquoi copier ça ici ?

Si je vous copie ici ces prières, c’est qu’elles m’ont touchée lorsque je les ai entendues. Je ne peux malheureusement pas partager avec vous l’ambiance dans laquelle je les ai entendues, qui fait évidemment partie des raisons pour lesquelles j’ai été touchée.

Mais entre la douceur du soir, la luminosité particulière, la présence de toutes ces personnes recueillies autour de la statue de Marie, le son de leurs voix aux accents chantants, le sérieux de leur récitation, dans une langue qui n’est pas leur langue maternelle, j’ai été frappée par la beauté des mots qu’ils prononçaient. Pas seulement pour leur signification, mais aussi parce que c’est eux qui les prononçaient, de cette manière-là précisément. Vous auriez entendu mon voisin prononcer, avec tant de douceur et d’amour : « Ô mon Jésus », vous n’auriez pas résisté non plus !
Je ne sais même pas comment on peut mettre autant d’amour dans trois simples mots, comme ça… Mais ça a atteint directement mon cœur.

Prière de l’ange de Fatima (1)

Ô mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, […] et conduisez toutes les âmes au Ciel,
principalement celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde. Amen.

Prière de l’ange de Fatima (2)

Mon Dieu, je crois, j'adore,
j'espère et je vous aime
et je vous demande pardon
pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas
qui n'espèrent pas, qui ne vous aiment pas.
[…]



Références

(1)  Le fameux ours, c’est bien sûr Baloo, dans le dessin animé produit par Walt Disney Pictures, Le Livre de la jungle

(2) Dans Le Roi Lion - le 1 bien sûr ! (encore un dessin animé Disney, on a les références qu’on peut  :p)
Le Roi Lion, d’ailleurs, ça restera toujours mon préféré de tous mes dessins animés préférés =) Je le trouve magique. Et l’ambiance, en particulier dans  les paysages et les chants, correspond vraiment au sentiment que j’ai en repensant à la savane de l’Afrique de l’est, comme à Nakuru (Kenya) ou au Ngorongoro (Tanzanie).


(3) Shrek est un film d’animation, produit par DreamWorks Animation (hé ben finalement mes références sont variées, il y a pas que Disney !)













***


Instant « Nostalgie lycéenne » et dédicaces à des « blogueurs »
(Fik, Pix and texts, Zagape, TanPhi)

Raconter ma vie sur un blog, ça me rappelle l’époque (lointaine haha : le lycée) où je faisais partie intégrante de la blogosphère. Une petite nostalgie de mon époque « blog de lycéenne » (qui avait une utilité très très discutable ^^) pointe son nez. Alors je voulais faire une petite dédicace à quelques personnes, qui se reconnaîtrons =D

Tout d’abord à Fikmonskov, qui a bercé mon année de terminale par ses articles que je dévorais inlassablement! Ensuite à pix-and-texts qui a bercé mon année de terminale par ses superbes photos (elle est aujourd’hui une photographe qui commence à être connue et qui expose ! Retrouvez-la : Julie de Waroquier) Et pour terminer le trio : pas-plop ! Merci à vous trois pour les belles et fascinantes discussions que nous avons pu avoir, notamment par l’intermédiaire de nos blogs respectifs =)  (et de notre blog commun, dédié à notre fan-attitude de Fik !! xD)

Evidemment, une petite dédicace à Zagape ! On aura vraiment bien ri, toutes les deux !! Entre les délires sur les cours de spé maths (la démonstration : « tout nombre est divisible par 3 ssi la somme des chiffres qui le composent est un multiple de 3 », les dessins en 3D (E.T !) quand on ne comprenait pas encore toutes les formules avec des dérivées et des cosinus xD), les délires sur le cours de Philo… Bref, tu vois ce que je veux dire !

Enfin, une petite dédicace à TanPhi HX ? 214  (Sylvain, bien sûr ! – désolée je ne me souviens plus de ta classe…  HX4 ? HX1 ? J’avoue ne même plus me souvenir, à force de t’avoir vu parmi les HX5 et les PSI*, si tu es peuceu ou meupeu shame on me !), pour son Journal d’un Taupin, qui m’a permis de me préparer à affronter Faidherbe et à en comprendre une partie de ses traditions avant d’y être plongée =D

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire