dimanche 30 mars 2014

[11] Congés de mars


Note : les premiers articles sont en bas du blog, ils ont tous des tailles de mini romans alors bon si vous débarquez seulement maintenant dans ce carnet de voyage et que vous êtes intéressés soyez avertis que cela peut vous prendre un certain temps ^^



***

Bonne lecture, et bon voyage!


Jeudi 27 mars 2014
Yelkabé ! Y a même pas de problème !


En congés !

Premiers congés depuis Noël ! Les enfants étaient vraiment fatigués ces dernières semaines, heureusement nous sommes enfin en congés !

J’ai pris le bus dimanche matin à destination de Ouagadougou (avec le goudron maintenant on met moins de 6h !!! WOUHOU !). Louis, volontaire DCC à Ouaga, m’a accueillie chez lui pour quelques jours. On a été à la piscine (YEAAAAAAAAAAAAAAAAH), on s’est fait des poulets bicyclettes avec plein de gens trop sympas, et de bons restos (c’est vrai que ça fait du bien ! Je recommande particulièrement la glace à  la citronnelle du Verdoyant elle est OUFISSIME !). J’étais aussi venue pour me ravitailler (en vêtements et petites affaires nécessaires genre brosse à dents), j’ai donc passé beaucoup de temps au Grand Marché. Mais bon, ça me rappelait Behoririka, mon lieu de prédilection pour faire du  shoppping « babioles et friperies » à Mada ! J’ai également pu revoir la famille d’Ousmane et Léïla, c’était très sympa !

C’était la deuxième fois que je venais à Ouaga, qui est la capitale du pays. Et j’ai pu vivre de grands moments !

Polyphonie

Premièrement : dimanche soir, on est allés à la messe à la cathédrale avec Louis. Et j’ai tellement tellement tellement aimé les chants !!!!! La chorale est grande, ils ont du bon matériel, et de belles voix, et surtout ils chantent TOUT le temps en polyphonie !!! HAAAAAAAAAAAAAAA LE BONHEUR !

* Grosse pensée pour les gens d’Isèreanybody, grâce auxquels aller à la messe à Grenoble est PLUS qu’un vrai plaisir, c’est ptèt bien ce(ux) qui me manque(nt) le plus de la France ! *

LE pays des motos

Deuxièmement : je ne sais pas si on a oublié de me le dire ou si moi-même j’ai oublié (c’est possible !), mais je ne me souvenais pas savoir que le Burkina est le pays de la moto ! J’imagine que c’est pratiquement pareil dans toute l’Afrique, mais à Mada ça ne m’a pas marquée en tous cas. Enfin bref, vraiment c’est impressionnant ! Il y en a PARTOUT, de toutes sortes, conduites par toutes sortes de conducteurs : des grands-mères, des jeunes femmes toutes fringantes, des hommes en costume, des rastas, des jeunes, des moins jeunes, etc ! C’est DINGUE !

La chaleur des burkinabés

Troisièmement : il s’avère confirmé que la chaleur des burkinabés n’est pas seulement dans les villages. A Ouaga aussi, les gens marquent par leur accueil, leur chaleur et leur générosité. Evidemment, comme c’est une grande ville cela ne se présente pas de la même manière. Mais tout de même !

Par exemple, quand je marchais à pied, il y a TOUJOURS eu deux ou trois personnes à moto qui proposaient de me remorquer. Gratuitement. Gentiment. OUI OUI, ça existe ! Et même quand tu annonces une destination à l’autre bout de la ville, les gens sont prêts à prendre de leur temps et de leur essence juste pour te déposer, sans rien demander en retour qu’un peu de discussion le temps du trajet, éventuellement. Au début, pleine de mes préjugés, je croyais qu’à la fin on me demanderait de payer ou quoi. Et non, c’était toujours des gestes généreux et gratuits.
Je trouve ça tellement… beau ! Humain !

Egalement, au Grand Marché, il y a toujours des gens qui veulent t’aider à faire tes achats. Pour le coup c’est souvent un peu louche, parce que si on va au marché c’est souvent pour acheter, donc là on imagine qu’il y a de l’argent en jeu. Et souvent oui, c’est vrai que la personne espère que tu achèteras un truc dans sa propre boutique. Mais même ! J’en ai rencontré plusieurs qui, s’ils ne vendaient pas ce que je cherchais, m’emmenaient là où il fallait, attendaient avec moi, essayaient de m’aider à trouver, sans me proposer de leur acheter un truc à eux. Bon, j’ai quand même payé le prix Nasara à chaque fois ^^ (Nasara c’est « blanc » en mooré – même si je doute de l’orthographe, et donc le prix Nasara c’est genre deux à cinq fois plus élevé que le prix normal)

Enfin, à un moment je portais un carton pour rentrer, et entre là où le taxi m’a déposée et la maison de Louis, y a bien huit personnes qui ont proposé de m’aider à porter ! J’vous jure !
Le monde des bisounours, ce pays !


Samedi 29 mars 2014
Expressions courantes et suite 2014


Petit lexique des expressions courantes

Histoire de garder une trace pour quand je serai de retour en France, et pour ceux avec qui j’ai quelques conversations téléphoniques, voici quelques expressions fréquemment utilisées ici, que je trouve sympas ou drôles et que j’ai adoptées pour beaucoup :

« C’est comment ? » (= comment ça va ?)
«  On dit quoi ? » (= qu’est-ce que tu dis ? / quelles sont les nouvelles ?)
« Y a quoi ? » (= qu’est-ce qu’il y a ? / Qu’est-ce que tu veux ?)
« Y a (même) pas de problème », « Yelkabé » (y a pas de problème, en mooré)
« C’est juste un bonjour / un bonsoir » (je passe juste te saluer / je t’appelle juste pour te saluer)
« Présentement »
« Il parle au hasard » (= il dit n’importe quoi)
« Je demande de l’eau » (= pourrais-je avoir de l’eau)
« Il faut + verbe »
« En tous cas » (beaucoup utilisé un peu n’importe où, genre pour finir une phrase, ou dans une discussion)
« Quitte là-bas » (hors contexte je sais pas l’expliquer ^^)
« On a duré » (= on est restés longtemps)



Burkina été 2014

La mission principale pour laquelle j’ai été envoyée ici (prof de Maths), prend fin avec l’arrêt des cours fin mai. Mon statut de volontaire, lui, prend fin le 1er septembre. Du coup, entre les deux il me fallait trouver des choses à faire.

En juin il y aura encore de l’aide à apporter au CCL (examens, secrétariat, bibliothèque, par exemple), et je compte aussi profiter des gens ici.  De plus, le frère directeur nous a proposé de nous faire voyager un peu, particulièrement du côté de chez lui (Toussiana). Fin juin et début juillet il y aura certainement le centre aéré dont je vous avais déjà parlé. Entre tout ça je prendrai aussi certainement un peu de temps pour retourner à Ouaga et à Banfora. Peut-être aller jusqu’à Koupéla, où se trouve Nico ?

Pour juillet et août, en accord avec la DCC, j’ai choisi de trouver une autre mission plutôt que de prendre deux mois de vacances. La raison principale est que je suis ici comme volontaire. Tant dans ma démarche personnelle que d’un point de vue éthique (je suis payée chaque mois), ce n’est pas pour ne rien faire ou ne faire que des choses pour moi.

Du coup, la DCC m’a mise en contact avec Le Relais (fédération d'entreprises à but socio-économique membres d'Emmaüs France, spécialisées dans la récupération, le recyclage et le réemploi du textile), à Koudougou. C’est trop trop bien parce que ça me permet de mettre mes compétences de future ingénieure au service d’une entreprise qui place l’homme au centre de ses préoccupations : mon rêve !!! J’ai rencontré les responsables avant de rentrer à Nouna, et j’ai visité le site de tri à Koudougou, ainsi que le site d’un partenaire, Apisavana (production de miel). C’est trop bien !! :) :) Voilà donc ce que je ferai cet été, en travaillant principalement sur l’ergonomie et la sécurité certainement. AU TOP !


Noël 2014

Last but not least : Noël 2014 promet d’être exceptionnel!! En effet, la merveilleuse famille Fraslin (et la valeur ajoutée de N°2, j’ai nommé Florent, ie le copain de ma sœur cadette) va se réunir sur la plus belle île du monde ! On a pas été réunis tous ensemble au même endroit depuis août 2012…

Au programme pour le moment : une arrivée des quatre habitants de la France (Aldéric (N°3), Clémence (N°2), Florent (déjà présenté) et moi-même) le 22 décembre. Un pèlerinage familial dans la ville où nous avons vécu 15 ans, Antsirabe (toute mon enfance !! <3 <3) pour un Noël chargé de souvenirs so wonderful. Puis, certainement un temps à la maison (à Antananarivo) et ensuite le nouvel an à Fort Dauphin (dans la piscine du Talinjoo ? :p ). J’ai trooooooooop hâte !

Vous êtes invités ! :) :) :)



Des bisous de Nouna, et à une prochaine pour la suite !
Avec toute mon amitié et ma prière !

Allah ka houla héré (Que Dieu garde votre soirée dans la paix)

lundi 10 mars 2014

[10] Changement de saison et journée de la Femme

 Note : les premiers articles sont en bas du blog, ils ont tous des tailles de mini romans alors bon si vous débarquez seulement maintenant dans ce carnet de voyage et que vous êtes intéressés soyez avertis que cela peut vous prendre un certain temps ^^

 

Merci pour vos nouvelles et vos cartes !!  J’ai bien reçu ces dernières semaines les cartes d’Alexandrine, de mon parrain, de Clém et Aldé et la lettre de la famille Piquemal au Laos ! Merci à tous ça me fait à chaque fois super plaisir !!! Je lis aussi vos mails avec grand plaisir, merci à ceux qui en envoient !

 

J’attends avec grande impatience le colis familial et surtouuuut les lanternes qui s’élèvent dans le ciel ! Si elles arrivent entières on ira les allumer et les lancer à partir du stade avec mes enfants (à la saison des pluies pour pas risquer un incendie), ça serait tellement MAGIQUE !!!

 

***

 

Bonne lecture, et bon voyage!

 

 

Mercredi 19 février 2014

Trop choupis mes petits !

 

 

Ce matin, comme tous les mercredis, j’avais une heure creuse de 9h à 10h. J’avais quelques trucs à faire au CCL donc je ne suis pas rentrée à la maison (ce que je fais habituellement). En attendant que ça sonne (il restait 20 minutes) je me pose sur le banc devant le secrétariat. Et là je vois deux de mes 5ème sortir de leur salle de classe. Je leur demande : « Bah, vous n’avez pas cours ? », eux : « Non, le professeur n’est pas là ». Et l’un d’eux rajoute : « Madame, il y a la place ». Je comprends (on s’habitue aux expressions locales) qu’il me propose de les rejoindre dans la classe. Je pense qu’il disait un peu ça pour rire mais je l’ai pris au mot et j’y suis allée.

 

Et là je réalise un truc énorme : toute la classe était à l’intérieur, ils étaient supers sages et surtout ils étaient en train de travailler. Oui oui ! Ils révisaient ENSEMBLE leur Histoire Géo (ils ont devoir ce soir). C’était TROP CHOUPI !! Ils passaient les uns après les autres au tableau pour jouer le rôle du prof qui pose des questions sur le cours aux élèves, et les autres levaient la main pour répondre. Et ça leur faisait réviser leur cours, d’une manière que je trouve assez efficace ! Comme ils étaient bien organisés, je suis allée m’asseoir à la place du délégué qui restait au tableau pour gérer la discipline. Et je les ai observés et écoutés. J’ai TROP aimé !!!

 

Déjà, j’ai appris plein de trucs sur ici (leur cours d’HG  du moment c’est sur le Burkina et l’Afrique de l’ouest, là c’était plutôt de la Géo avec des taux de mortalité/natalité/fécondité etc). Ensuite sur eux, leur façon de fonctionner et de réviser. Et c’était génial ! J’avais JAMAIS vu ça : une classe entière (44 élèves, je rappelle), qui révise ensemble !!! WAAAAA.

 

 

 

 

 

Jeudi 27 février 2014

Weeeee are the champions

 

 

Mes 5e ont gagné le match de foot contre l’autre 5!!!!!!!!!!!!!!!!! YEAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!

On va donc jouer début avril contre les 6eA (vainqueurs du match inter 6e).

 


Photo : une partie de mes garçons en train de s’échauffer

 


Photo : ma Team de vainqueurs en train de pomper, coachée par Hamed (redoublant 6e B)

 

En plus ils ont super bien joué : de belles passes, une belle défense, des têtes qui méritaient d’être immortalisées ! On a fait un 2 – 2 et ça s’est terminé aux tirs au but, jusqu’au gardien. Quel bonheur quand le nôtre a rattrapé la balle puis marqué le but final !!!!! Et tout au long du match une bonne partie du reste de la classe était venue encourager les joueurs ! Cela vous étonne peut-être que je le précise, mais ici c’est pas trop dans les mœurs… Objectivement je pense que ma classe est celle qui a eu le plus de supporters depuis le début des inter classes (dans les autres classes seulement trois ou quatre élèves viennent supporter leur équipe, ou alors ils sont silencieux).

 

Cela me rappelle qu’ici les applaudissements ne sont pas non plus habituels. C’est difficile de savoir si c’est dû au côté « village » de Nouna, ou bien à la culture du coin, mais c’est assez étonnant. Genre à la soirée culturelle, quand quelqu’un avait fini de présenter quelque chose, les applaudissements étaient très très brefs, parfois inexistants, même si les gens avaient aimé.

 

Pour notre prochain match, je vais rebriefer la classe (je parlais déjà des supporters une semaine avant le match, et pour mon discours d’encouragement ce matin j’avais bien précisé « la 5eB elle ne joue pas que sur le terrain ce soir, elle doit être autour du terrain aussi ! » :p), et je vais essayer de motiver les filles à en faire encore plus. Elles avaient apporté des bonbons pour les joueurs, et elles avaient chanté durant le match en plus de leurs cris et de leurs applaudissements. Là je vais tenter de faire entrer le côté « pom pom girls » pour le fun (y a des simili - pompons ici, elles savent bien danser, y a moyen !!), quitte à être obligée de me donner un peu en spectacle moi aussi (mais c’est pour la bonne cause HAHA !)

 

 

Mercredi 5 mars 2014

Bonne entrée en Carême !

 

Et voilà, ce soir c’est les Cendres. On est allés à la messe, y avait PLEIN d’élèves c’était rigolo. La messe de Pâques doit être ENORME vu le monde qu’il y avait pour les Cendres.

 

La chaleur est arrivée

 

Par ailleurs, on est en plein dans les compositions du 2ème trimestre : beaucoup de travail en ce moment ! Et, pour couronner le tout, la chaleur est là. Avec elle sont là aussi les coupures d’eau et de courant. C’est pas facile facile, même si ça me rappelle les délestages à Madagascar ^^ (enfin, pour le moment on en a pas trop non plus, c’est largement vivable !!!). Mais bon la température augmente, la lourdeur de l’air aussi. Et on sent la sècheresse. J’ai soif… Genre tout le temps ! Et mon corps se déshydrate : ma peau s’assèche, j’ai de larges fissures sur les talons (et sous les pieds !), les lèvres abîmées.

 

 J’avais dit plus tôt dans l’année que j’étais un peu curieuse de connaître l’Harmattan et de voir à quoi pouvait ressembler une peau si sèche qu’elle se fissure. Ben j’ai pas fait exprès mais voilà, maintenant je sais ! ^^ Le truc, c’est que je ne sais pas trop comment me protéger de ça : est-ce qu’il faut se pommader tout le temps ???  OUPS.

 

Les projets du moment

 

Ceci mis à part le moral est très bon, j’ai toujours la méga pêche, toujours plein de projets en cours et dans la tête !

 

Par exemple avec mes 5ème on a tourné une démonstration de lipdub (vous qui avez internet je vous laisse chercher ce que c’est sur Google ou Youtube), c’est TROP GENIAAAAL !!! Quand les compositions seront terminées et qu’il y aura moins de travail pour tout le monde, je relancerais le projet mais en plus gros (les enfants ADORENT être devant la « caméra », ça devrait pas être trop dur de motiver la plupart des 6e – 5e !)

 

Ensuite, les congés de Pâques arrivent bientôt. J’ai prévu un passage rapide à Koudougou pour visiter le Relais (Emmaüs) où y a moyen que je travaille cet été (vu qu’il n’y aura rien à faire ici et que je ne peux quitter le pays avant le 1er septembre avec mon contrat de VSI, faut bien que je me rende utile !). Et sinon je profiterai de Nouna et des gens du coin, ce que je n’ai pas trop le temps de faire le reste de l’année avec le boulot.

 

Carême

 

Bon, j’ai jamais vraiment eu l’habitude de faire quelque chose de spécial pour le Carême (c’est comme les bonnes résolutions de nouvelle année, je tiens pratiquement jamais). Cette année encore, je ne sais pas trop quoi faire… J’ai déjà changé tellement de choses dans ma vie depuis l’année dernière, je ne me suis pas encore totalement habituée à cette nouvelle moi, alors je ne sais pas encore trop quoi faire pour l’améliorer (je ne me connais pas encore assez) et me préparer à célébrer la plus grande fête chrétienne : la résurrection du Christ !

 

Pour le moment je vais me contenter de cesser totalement de ronger mes ongles (erf, oui, j’avais recommencé…), et de bien trier toutes mes partitions pour faire une petite sélection pour la chorale (va falloir préparer les chants de messe du jour J). Et je vais essayer de retrouver l’état de prière que j’avais en début de mission, et que j’ai un peu perdu au fil du temps avec la routine.

 

Bon Carême à vous !

 

 

Dimanche 9 mars 2014

Journée de la femme powa

 

Le 8 mars est jour férié au Burkina. La grasse mat’ était bienvenue :p

 

Comme pour chaque grande occasion / fête, le pays sort un pagne. Marie m’a offert le pagne du 8 mars, spécial « Journée de la Femme » donc. C’est TOP j’étais sérieusement à la mode du coin ! =) =)

 

Visite au village de Bagala

 

La maman (Éveline) d’une de mes 6e est venue m’inviter à l’accompagner à Bagala, son village, pour fêter le 8 mars.

 

Nous sommes donc parties à moto en fin de matinée (crème solaire, bonjour !), avec nos pagnes « journée de la femme », sur la route de Bagala. La journée a été vraiment géniale : les gens étaient heureux d’avoir de la visite, et il y avait de l’animation : des petites compétitions avaient été organisées pour les femmes : courses de vélo, course avec une calebasse pleine d’eau sur la tête, jeu de ballon le soir, etc. Nous avons aussi salué presque tout le village (c’est comme ça ici, les salutations c’est primordial, je sais donc maintenant dire « Béré » et « Foho » en bwamou, pour dire que ça va bien ^^).

 

Bon, je ne sais pas si c’était une super idée de la part de Sankara de dire que le 8 mars est férié, parce qu’en fait, il s’avère que cela donne un peu plus de travail aux femmes… Comme elles ont les compétitions et les jeux dans la journée, elles doivent se lever plus tôt pour faire la cuisine le matin (et non, ici l’homme ne cuisine pas). Erf !

 

Des hommes et des femmes…

 

D’ailleurs ça me fait penser que la semaine dernière j’ai été pour la première confrontée à une différence  culturelle qui m’était jusqu’ici inconnue. J’ai eu une discussion très animée avec des hommes sur la place de la femme (dans le couple, surtout). Et je n’avais jusqu’ici jamais entendu quelqu’un dire sérieusement et avec conviction que c’était l’homme qui devait TOUT décider, que c’était pas une très bonne idée d’éduquer les femmes, que l’homme était supérieur en tous points (et je vous en passe !).

 

j’avais la malchance d’être, comme d’habitude ici, la seule femme. On me laisse rester avec les hommes parce que je suis prof et blanche (et que je ne me suis pas posé la question et je me suis assise au milieu en arrivant xD), mais, pour la première fois de ma vie, j’ai eu tout à coup envie de rejoindre les autres femmes dans la maison ou à la cuisine et de laisser ces messieurs entre eux, parce que leurs discours m’énervaient au plus au point et que, seule et avec la différence de culture, je ne pouvais pas dire quoi que ce soit de façon diplomatique pour leur faire comprendre que c’était quand même pas très constructif.

 

Enfin, ce n’est pas très grave. En effet, nous, les femmes, savons très bien que les hommes aiment croire qu’ils commandent alors on les laisse croire ça et en attendant on tire les ficelles, c’est bien connu :p :p :p HAHAHA !

 

Quoi qu’il en soit, j’ai passé une excellente journée du 8 mars, plein de gens m’ont souhaité bonne fête c’était marrant, et Nicolas m’a invitée à boire une bière au Panama, c’était très sympa !

 

Photo : au village de Bagala (8 mars), avec nos supers pagnes « Journée de la Femme »

 

Des bisous de Nouna, et à une prochaine pour la suite !
Avec toute mon amitié et ma prière !

 

Allah ka houla héré (Que Dieu garde votre soirée dans la paix)