dimanche 30 mars 2014

[11] Congés de mars


Note : les premiers articles sont en bas du blog, ils ont tous des tailles de mini romans alors bon si vous débarquez seulement maintenant dans ce carnet de voyage et que vous êtes intéressés soyez avertis que cela peut vous prendre un certain temps ^^



***

Bonne lecture, et bon voyage!


Jeudi 27 mars 2014
Yelkabé ! Y a même pas de problème !


En congés !

Premiers congés depuis Noël ! Les enfants étaient vraiment fatigués ces dernières semaines, heureusement nous sommes enfin en congés !

J’ai pris le bus dimanche matin à destination de Ouagadougou (avec le goudron maintenant on met moins de 6h !!! WOUHOU !). Louis, volontaire DCC à Ouaga, m’a accueillie chez lui pour quelques jours. On a été à la piscine (YEAAAAAAAAAAAAAAAAH), on s’est fait des poulets bicyclettes avec plein de gens trop sympas, et de bons restos (c’est vrai que ça fait du bien ! Je recommande particulièrement la glace à  la citronnelle du Verdoyant elle est OUFISSIME !). J’étais aussi venue pour me ravitailler (en vêtements et petites affaires nécessaires genre brosse à dents), j’ai donc passé beaucoup de temps au Grand Marché. Mais bon, ça me rappelait Behoririka, mon lieu de prédilection pour faire du  shoppping « babioles et friperies » à Mada ! J’ai également pu revoir la famille d’Ousmane et Léïla, c’était très sympa !

C’était la deuxième fois que je venais à Ouaga, qui est la capitale du pays. Et j’ai pu vivre de grands moments !

Polyphonie

Premièrement : dimanche soir, on est allés à la messe à la cathédrale avec Louis. Et j’ai tellement tellement tellement aimé les chants !!!!! La chorale est grande, ils ont du bon matériel, et de belles voix, et surtout ils chantent TOUT le temps en polyphonie !!! HAAAAAAAAAAAAAAA LE BONHEUR !

* Grosse pensée pour les gens d’Isèreanybody, grâce auxquels aller à la messe à Grenoble est PLUS qu’un vrai plaisir, c’est ptèt bien ce(ux) qui me manque(nt) le plus de la France ! *

LE pays des motos

Deuxièmement : je ne sais pas si on a oublié de me le dire ou si moi-même j’ai oublié (c’est possible !), mais je ne me souvenais pas savoir que le Burkina est le pays de la moto ! J’imagine que c’est pratiquement pareil dans toute l’Afrique, mais à Mada ça ne m’a pas marquée en tous cas. Enfin bref, vraiment c’est impressionnant ! Il y en a PARTOUT, de toutes sortes, conduites par toutes sortes de conducteurs : des grands-mères, des jeunes femmes toutes fringantes, des hommes en costume, des rastas, des jeunes, des moins jeunes, etc ! C’est DINGUE !

La chaleur des burkinabés

Troisièmement : il s’avère confirmé que la chaleur des burkinabés n’est pas seulement dans les villages. A Ouaga aussi, les gens marquent par leur accueil, leur chaleur et leur générosité. Evidemment, comme c’est une grande ville cela ne se présente pas de la même manière. Mais tout de même !

Par exemple, quand je marchais à pied, il y a TOUJOURS eu deux ou trois personnes à moto qui proposaient de me remorquer. Gratuitement. Gentiment. OUI OUI, ça existe ! Et même quand tu annonces une destination à l’autre bout de la ville, les gens sont prêts à prendre de leur temps et de leur essence juste pour te déposer, sans rien demander en retour qu’un peu de discussion le temps du trajet, éventuellement. Au début, pleine de mes préjugés, je croyais qu’à la fin on me demanderait de payer ou quoi. Et non, c’était toujours des gestes généreux et gratuits.
Je trouve ça tellement… beau ! Humain !

Egalement, au Grand Marché, il y a toujours des gens qui veulent t’aider à faire tes achats. Pour le coup c’est souvent un peu louche, parce que si on va au marché c’est souvent pour acheter, donc là on imagine qu’il y a de l’argent en jeu. Et souvent oui, c’est vrai que la personne espère que tu achèteras un truc dans sa propre boutique. Mais même ! J’en ai rencontré plusieurs qui, s’ils ne vendaient pas ce que je cherchais, m’emmenaient là où il fallait, attendaient avec moi, essayaient de m’aider à trouver, sans me proposer de leur acheter un truc à eux. Bon, j’ai quand même payé le prix Nasara à chaque fois ^^ (Nasara c’est « blanc » en mooré – même si je doute de l’orthographe, et donc le prix Nasara c’est genre deux à cinq fois plus élevé que le prix normal)

Enfin, à un moment je portais un carton pour rentrer, et entre là où le taxi m’a déposée et la maison de Louis, y a bien huit personnes qui ont proposé de m’aider à porter ! J’vous jure !
Le monde des bisounours, ce pays !


Samedi 29 mars 2014
Expressions courantes et suite 2014


Petit lexique des expressions courantes

Histoire de garder une trace pour quand je serai de retour en France, et pour ceux avec qui j’ai quelques conversations téléphoniques, voici quelques expressions fréquemment utilisées ici, que je trouve sympas ou drôles et que j’ai adoptées pour beaucoup :

« C’est comment ? » (= comment ça va ?)
«  On dit quoi ? » (= qu’est-ce que tu dis ? / quelles sont les nouvelles ?)
« Y a quoi ? » (= qu’est-ce qu’il y a ? / Qu’est-ce que tu veux ?)
« Y a (même) pas de problème », « Yelkabé » (y a pas de problème, en mooré)
« C’est juste un bonjour / un bonsoir » (je passe juste te saluer / je t’appelle juste pour te saluer)
« Présentement »
« Il parle au hasard » (= il dit n’importe quoi)
« Je demande de l’eau » (= pourrais-je avoir de l’eau)
« Il faut + verbe »
« En tous cas » (beaucoup utilisé un peu n’importe où, genre pour finir une phrase, ou dans une discussion)
« Quitte là-bas » (hors contexte je sais pas l’expliquer ^^)
« On a duré » (= on est restés longtemps)



Burkina été 2014

La mission principale pour laquelle j’ai été envoyée ici (prof de Maths), prend fin avec l’arrêt des cours fin mai. Mon statut de volontaire, lui, prend fin le 1er septembre. Du coup, entre les deux il me fallait trouver des choses à faire.

En juin il y aura encore de l’aide à apporter au CCL (examens, secrétariat, bibliothèque, par exemple), et je compte aussi profiter des gens ici.  De plus, le frère directeur nous a proposé de nous faire voyager un peu, particulièrement du côté de chez lui (Toussiana). Fin juin et début juillet il y aura certainement le centre aéré dont je vous avais déjà parlé. Entre tout ça je prendrai aussi certainement un peu de temps pour retourner à Ouaga et à Banfora. Peut-être aller jusqu’à Koupéla, où se trouve Nico ?

Pour juillet et août, en accord avec la DCC, j’ai choisi de trouver une autre mission plutôt que de prendre deux mois de vacances. La raison principale est que je suis ici comme volontaire. Tant dans ma démarche personnelle que d’un point de vue éthique (je suis payée chaque mois), ce n’est pas pour ne rien faire ou ne faire que des choses pour moi.

Du coup, la DCC m’a mise en contact avec Le Relais (fédération d'entreprises à but socio-économique membres d'Emmaüs France, spécialisées dans la récupération, le recyclage et le réemploi du textile), à Koudougou. C’est trop trop bien parce que ça me permet de mettre mes compétences de future ingénieure au service d’une entreprise qui place l’homme au centre de ses préoccupations : mon rêve !!! J’ai rencontré les responsables avant de rentrer à Nouna, et j’ai visité le site de tri à Koudougou, ainsi que le site d’un partenaire, Apisavana (production de miel). C’est trop bien !! :) :) Voilà donc ce que je ferai cet été, en travaillant principalement sur l’ergonomie et la sécurité certainement. AU TOP !


Noël 2014

Last but not least : Noël 2014 promet d’être exceptionnel!! En effet, la merveilleuse famille Fraslin (et la valeur ajoutée de N°2, j’ai nommé Florent, ie le copain de ma sœur cadette) va se réunir sur la plus belle île du monde ! On a pas été réunis tous ensemble au même endroit depuis août 2012…

Au programme pour le moment : une arrivée des quatre habitants de la France (Aldéric (N°3), Clémence (N°2), Florent (déjà présenté) et moi-même) le 22 décembre. Un pèlerinage familial dans la ville où nous avons vécu 15 ans, Antsirabe (toute mon enfance !! <3 <3) pour un Noël chargé de souvenirs so wonderful. Puis, certainement un temps à la maison (à Antananarivo) et ensuite le nouvel an à Fort Dauphin (dans la piscine du Talinjoo ? :p ). J’ai trooooooooop hâte !

Vous êtes invités ! :) :) :)



Des bisous de Nouna, et à une prochaine pour la suite !
Avec toute mon amitié et ma prière !

Allah ka houla héré (Que Dieu garde votre soirée dans la paix)

3 commentaires:

  1. En tout cas, Noël 2014 ça va être trop trop trop bien!!! (Aout 2012... mon Dieu c'est loin!) :)

    RépondreSupprimer
  2. Manahoana Maïlys.
    Mon frère aîné Frédéric me passe un lien ... vers ton blog. Lui, il a fait sa coopé à Ouaga chez les Jésuites (87-89). Cela m'a donné l'idée d'en faire une aussi (96-98), à Antsirabé Madagascar. Ce qui m'a permis de connaître ta famille à Antsirabé... Toi tu étais Ouragan ou Tornade, vous vous répartissiez ces rôles entre toi et la première commentatrice de ce billet. Je n'en dirai pas plus sur ce blog public ! Je savais de bonne source où tu étais cette année, et là c'est une vraie joie de te lire en pleine action dans un pays très différent de la France ou Madagascar. Bravo à toi et merci pour ce que tu partages, qui me donne un accès privilégié à la culture extraordinaire d'une de mes belles-soeurs. Bonne continuation au Burkina !

    Hugues

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salama Hugues! Quelle bonne surprise de lire ton commentaire! En tous cas je me souviendrai toujours de la partie où nous jouions les supporters d'un nageur dans une piscine... vide! Merci pour les encouragements et à bientôt!

      Supprimer