mardi 20 mai 2014

[12] My last week as a teacher…



Bonne lecture, et bon voyage!

 

 Lundi 19 mai 2014
Fin des cours imminente…

Lundi 26 mai, dans exactement 7 minuscules jours, les élèves seront libérés des cours, et ce jusqu'à la fin du mois de septembre… Je ne veux pas les quitter !!! Je les aime trop, c'est incroyable. C'est un peu horrible, aussi, de s'attacher comme ça à des petits êtres qu'on va sans aucun doute quitter. J'espère, pour eux, qu'ils ne sont pas autant attachés à moi que je le suis à eux. (Même si j'ai eu droit à une déclaration « Mais je vous aime, moi, Madame ! » xD)

Toujours est-il que cela fait près d'un mois et demi que, ayant réalisé l'approche rapide de la fin de ma mission comme professeur ici, j'ai essayé de profiter au maximum, encore plus que depuis mon arrivée, de chaque instant, de chaque seconde, passée avec mes élèves. Avec les autres gens aussi (la chorale, les profs, les amis, etc) mais surtout mes élèves. C'est une des raisons pour lesquelles je n'ai pas écrit d'article depuis un certain moment. Je demande pardon à ceux pour qui cela comptait de me lire régulièrement, mais je pense que vous comprendrez.

Paradoxalement, l'approche de mon départ me permet aussi ce rapprochement avec mes enfants. En effet, plus nous devenons proches, moins la frontière « grande sœur / professeur » est définie, une forme de familiarité se crée, et ce serait difficile à gérer si je devais de nouveau les tenir l'année prochaine.

Il y a tant de choses que j'aurai aimé faire encore, tant de moments que j'aurai aimé partager avec tant de gens ici : ré apprivoiser les sports de ballons (foot, basket, volley) en jouant avec les enfants ou avec les basketteurs qui s'entrainent le soir au stade ; faire un lipdub vraiment propre ; mieux apprendre le dioula (je n'ai pas fait de progrès depuis Noël :p) ; sortir plus souvent le soir pour aller voir les gens et partager un instant ; me mettre franchement à la moto et faire des sorties ; bien apprendre à taper au djembé ; lancer des trucs culturels genre projection de films avec discussions autour d'un sujet ; etc. J'ai commencé beaucoup de ces choses, mais un goût de « non fini » restera certainement dans mon cœur quand je partirai. Le point positif, c'est que ça me donne beaucoup de raisons pour revenir !! =D


Quoi qu'il en soit, il n'y a aucun doute : malgré les quelques petits désagréments matériels (absence de certains produits, coupures d'eau ou d'électricité, etc) et climatiques (43°C c'est vraiment pas facile, entre autres), je suis pleinement heureuse ici, à Nouna. Peut-être même ces petits désagréments ont-ils une forte conséquence sur mon bonheur : l'essentiel n'est plus matériel, tant qu'on a de l'eau accessible et qu'on peut dormir un peu. L'essentiel est humain. C'est tout ce qui compte : l'Autre.

Je suis d'autant plus heureuse que j'ai trouvé ce que j'étais partie chercher : cette rencontre du Christ à travers l'Autre. J'ai rencontré énormément de gens, de plusieurs manières : dans le simple partage d'un thé, dans le travail, dans une régulière discussion philosophique entre amis, ou dans des temps passés ensemble, à jouer, parler, partager une bière / une sucrerie (c'est le mot pour « soda ») / un repas, des rires, des joies,... Toutes ces rencontres ont été riches, toujours dans le respect de chacun, de nos différences de personnalités et de cultures, et Dieu était bien parmi nous.
 Je suis aussi vraiment heureuse d'avoir à peu près réussi à saisir toutes les occasions qui m'ont été données de faire ces rencontres et de partager ces moments, et de l'état d'esprit réellement ouvert dans lequel j'ai eu la chance de le faire, grâce à une préparation personnelle forte avant mon départ, afin d'en profiter au maximum, afin de « vivre intensément et sucer toute la moelle de la vie » (Le Cercle des Poètes Disparus).




Pâques en mode [burkinabé]

Comme j'avais prévu de passer Pâques ici (puisque nous avons passé Noël à Banfora), je souhaitais le faire totalement en mode burkinabé. D'abord, comme femme, il me fallait prévoir le vêtement cousu avec le pagne de Pâques ! J'ai acheté le pagne à Ouaga durant les congés de février, et j'ai dessiné le modèle avec l'aide de Bernadette, qui a un atelier de couture à Nouna, et qui a taillé le vêtement. Ensuite, la sœur d'Éveline (qui est la maman de Pascaline, une de mes 6e, avec qui j'avais été au village de Bagala pour la journée de la femme) avait proposé de me tresser les cheveux pour Pâques. Du coup samedi matin on a fait ça. Enfin, pour répondre à la tradition locale, il fallait prévoir quelque chose pour accueillir les gens. Ne souhaitant pas préparer des plats entiers de pâtes riz ou quoi quoi quoi, j'ai choisi d'ajouter ma touche européenne en proposant des gâteaux. Patrice s'est occupé de nous fournir en boissons.

 « Jour de victoire, jour de résurrection, jour du salut des hommes »
« Mon Dieu, tu es grand tu es beau, Dieu vivant Dieu très haut, tu es le Dieu d'amour »
[Psaume de la Création]



De très nombreux amis et élèves sont passés nous voir, c'était vraiment très très agréable !! Au total nous avons dû accueillir une bonne cinquantaine de personnes, dont certains sont restés plusieurs heures ! TROP BON!!

C'était une excellente journée, pleine de partages avec nos proches ici, QUE DU BONHEUR !



La Coupe du Frère Directeur


Hé non, ce n'est pas un sujet capillaire… C'est le nom donné au tournoi de foot inter-classes du CCL. Mes enfants ont battu les 5eA en février, et les 6eA il y a peu de temps, du coup nous partions en finale contre les 3eB (qui ont battu les 4eB)!!! Mes petits bouts contre les grands costauds de 3e , je m'attendais à un gros carnage. Mes enfants s'en sont sortis très honorablement, avec 2 – 0 en leur défaveur. Les filles ont assez bien supporté les joueurs. Du coup, pour « récompenser » leurs efforts, et surtout fêter la fin de l'année, on va lâcher des lanternes volantes un de ces soirs au stade (comme ça c'est dégagé, pas de risque d'incendie). Ça va être géant !!!  Merci maman pour les lanternes, j'en ai testé une hier pour voir ce que ça donne et comment on fait, c'est trop beauuuuu !!! =) =)
Photo : Best Team ever !




Lipdub

Avec mes petits 5e (toujours eux !) on s'est organisés pour tourner un lipdub au CCL avec tous ceux qui veulent (regardez sur Google si vous ne connaissez pas). Pour des raisons principalement techniques (pas assez de mémoire sur mon petit appareil qui sert de caméra, pas trop de trucs de montage, et peu d'expérience dans le domaine), on modifie un peu le principe du lipdub et faire un clip-lipdub, mais bon, l'idée c'est surtout de bien se marrer avec les élèves et de sortir un truc « propre » (comme on dit ici), que je mettrais sur internet une fois rentrée en France et qui fera un bon souvenir =)  En tous cas, on s'amuse vraiment bien, les enfants aiment beaucoup. C'est difficile à organiser (entre les problèmes habituels de communication et d'organisation, le temps qui manque sur cette fin d'année très chargée, etc), on a modifié un peu le projet au fur et à mesure (on ne fait que Call Me Maybe finalement, par exemple). Mais il y a un petit noyau de motivés (les habituels), qui sont là, présents, actifs, et c'est trop bon !



Correction d'un a priori

Je tenais à revenir sur ce que j'ai pu dire dans mon tout premier article au sujet du contexte dans lequel est l'établissement (catho, « pouvoir des profs », assiduité des élèves, etc). Il se trouve que ce que j'avais écrit à mon arrivée était la vision, normale, d'une nouvelle arrivée qui ne connait pas vraiment l'endroit et a des a priori. Les profs n'ont pas, et heureusement, le « pouvoir absolu » : les élèves s'expriment, sans problème, on discute. Par ailleurs, les élèves sont comme tous ceux du monde entier : il y en a plein qui n'ont pas envie de travailler, qui sont heureux lorsqu'il n'y a pas cours, qui ne font pas leurs exercices, etc. Normal =)

Je n'ai pas d'autre expérience de prof pour pouvoir comparer, en revanche je peux comparer un peu avec les établissements que j'ai fréquentés étant collégienne ou lycéenne. Et, il n'y a pas photo, Nouna c'est vraiment le top niveau ambiance !!! Limite, ça ressemble un peu à Antsirabe (perso moi Antsirabe j'avais un regard super naïf, tout était beau tout le monde était gentil). Il semblerait que le côté « petite ville éloignée » y soit pour beaucoup, à Ouaga c'est pas pareil. Mais on sent quand même le côté chaleureux du Burkina qui est présent dans tout le pays. Bien sûr il y a des problèmes, des difficultés, des disputes, des désaccords. Mais les élèves sont gentils, toujours prêts à partager, à aider, ils se tiennent plutôt bien (pour des classes de 50 élèves on survit bien quoi), etc.

Et, peut-être est-ce mon regard naïf ou trop extérieur, mais en tous cas je n'ai pas ressenti ce côté un peu malsain et hypocrite qui faisait loi quand j'étais au lycée à Antananarivo (et même peut-être encore plus en prépa ou en école en France…). Vous savez, quand des gens chuchotent sur votre passage, disent du mal de vous dans votre dos et font ensuite comme si tout allait bien au lieu de venir et de discuter pour arranger les choses ; quand certains sont mis de côté parce qu'ils sont trop différents ; ce genre de trucs-là, malsains quoi. Ben ici, je n'en ai vu que de légères ombres, et même pas trop au sein des élèves, en fait. Et s'il y a eu à quelques moments de grosses rumeurs fausses qui mettaient des gens en défaut, elles ont été rapidement corrigées, la vérité a été rétablie (communiquer, y a que ça de vrai !) =)


Semaine culturelle

Durant la dernière semaine de cours se déroule la semaine culturelle (thème : l'influence des médias sur les études et la vie affective), pendant laquelle sont proposées plusieurs activités.

Samedi 17 mai, c'était l'ouverture, avec une grande messe sur le terrain de hand, la « fête du collège » (chaque classe prépare un repas et mange dans l'enceinte du collège, comme la sortie mais au collège même), et la finale du tournoi de foot. C'était vraiment une journée géniale, tout le monde avait l'esprit à peu près libéré, on a pu partager beaucoup de bons moments avec les élèves ! :D Avec la chorale des enfants on a bien chanté à la messe, j'ai fait des Ninjas avec mes 5e (et un peu de frisbee, jusqu'à ce qu'il soit cassé… ^^), j'ai discuté avec mes 2ndeC,  j'ai dansé le zouk avec mes 4e (ils sont venus me chercher pour que je vienne danser avec eux, trop chou !), j'ai encouragé mes 5e sur le terrain et mes 2nde A ensuite, j'ai fait des photos (ils adorent ça !). TROP OUFISSIME cette journée !

 


 


Cette semaine il y aura plusieurs choses : projections, conférences, concours culinaire, défilés par ethnies, soirée culturelle (avec danses et sketches), etc. On va essayer de finir le lipdub rapidement pour qu'ils puissent le voir (soit dans la salle télé on le passerait en boucle pendant un temps, ou projeté). Concernant les cours, j'ai pratiquement terminé le programme dans toutes mes classes, et puis de toutes façons les élèves ne sont plus concentrés du tout, et il n'y a plus de devoirs, du coup c'est assez zen, ça change ! =)

On doit aussi préparer un repas de classe pour se dire au revoir et tout. Et puis il y a tous les trucs « administratifs » aussi (conseil de classe, livrets scolaires, etc). Du coup, je suis extrêmement occupée jusqu'à lundi prochain au moins, je vous donnerai plus de nouvelles par la suite :D




Des bisous de Nouna, avec toute mon amitié et ma prière !
Allah ka tilé héré (que Dieu garde votre fin de matinée en paix)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire